ISTE, Denver 2024
Accueil » Participer au congrès ISTE : une expérience enrichissante et incontournable

Participer au congrès ISTE : une expérience enrichissante et incontournable

L’International Society for Technology in Education (ISTE) est une organisation à but non lucratif dédiée à l’amélioration de l’éducation par l’utilisation efficace de la technologie. Elle établit des normes pour guider le monde de l’éducation et organise un congrès annuel qui réunit des professionnels du monde entier. J’ai participé pour la première fois à ce congrès en 2018 à Chicago avec des collègues et amis de l’équipe du RÉCIT, et j’y suis également allée l’année dernière à Philadelphie. Cette année, le congrès s’est tenu à Denver, au Colorado.

Le congrès de l’ISTE est un événement impressionnant et diversifié, proposant des conférences, des ateliers, des sessions « main sur les touches», ainsi qu’un salon avec de nombreux exposants. Chaque participant vit le congrès à sa manière, selon ses intérêts et ses besoins. Une délégation de l’AQUOPS était d’ailleurs présente, et ont partagé leurs impressions lors de ce direct sur leur page Facebook, c’est à ne pas manquer!

Fusion avec l’ASCD et nouveautés à venir

Une annonce importante faite l’année dernière et répétée cette année est que l’ISTE a fusionné avec l’ASCD. L’ASCD, (Association for Supervision and Curriculum Development), est une organisation à but non lucratif. Elle se consacre à l’amélioration de l’éducation en offrant du développement professionnel, des publications et des événements sur des sujets variés pour le monde de l’éducation. Cette fusion vise à combiner l’expertise en pédagogie de l’ASCD avec l’innovation technologique de l’ISTE.

L’année prochaine, le congrès de l’ASCD, qui se tiendra au Texas, sera combiné avec celui de l’ISTE. Ainsi, lorsqu’on achètera un billet pour une des deux conférences, on pourra assister à toutes les sessions de l’autre organisation, et vice-versa. Les dates des prochains congrès sont déjà annoncées :

  • En 2025, l’ISTE et l’ASCD seront à San Antonio, au Texas.
  • En 2026, ils seront à Orlando, en Floride.
  • En 2027, le congrès se tiendra à Boston au Massachusetts.

Chiffres clés et diversité des participants

Le congrès ISTE 2024 a accueilli 1036 participants en virtuel et 10 096 en personne. Plus de 2335 présentateurs ont donné des ateliers, tant en virtuel qu’en présence. 74 pays étaient représentés, avec le Canada en tête, suivi du Mexique et de nombreux États américains, notamment le Colorado (bien sûr), la Californie et le Texas.

Mes impressions personnelles

Comme je l’ai déjà mentionné, il y a plusieurs façons de vivre ISTE. La première année, j’ai assisté à beaucoup d’ateliers et aux conférences d’ouverture. La deuxième fois, j’ai participé principalement aux conférences d’ouverture et aux panels de discussions. Cette fois-ci, mes intentions étaient un peu différentes, axées sur le réseautage, avec beaucoup de discussions de corridor et de visites aux exposants pour découvrir les nouveautés. Je vais d’ailleurs écrire plusieurs articles sur les nouveautés que j’ai découvertes.

Ce que j’apprécie le plus, ce sont tous les échanges informels, les découvertes de nouvelles personnes, qu’ils soient enseignants, professionnels en technologie de l’information ou exposants. Partager des réalités communes et différentes est toujours enrichissant. C’est aussi une belle occasion de sortir des sentiers battus et de voir des choses qu’on ne voit pas nécessairement chez nous.

Cette année, j’ai senti une forte présence de l’intelligence artificielle, bien sûr, mais également beaucoup de discussions sur la cybersécurité et la gestion de nos appareils et outils. De nombreuses compagnies spécialisées en tests d’intrusion et en sécurisation des réseaux étaient présentes. Bien entendu, il y avait aussi les classiques : les grandes compagnies comme Google et Microsoft, beaucoup de robotique, et des outils populaires comme Canva et Genially.

On y a parlé de protéger nos données et d’aborder les questions éthiques et de biais en intelligence artificielle à de nombreuses reprises. Aux États-Unis, l’intelligence artificielle semble plus largement utilisée en classe, même avec les élèves. Ils sont maintenant à l’étape des réflexions sur l’éthique numérique et l’équité numérique. C’était très intéressant de voir cette évolution.

ISTE est vraiment un incontournable pour rester quelques pas devant tout ce qui se passe dans le domaine de l’éducation technologique. C’est une de mes façons de me tenir à jour autant de ce qui est déjà disponible, que de ce qui s’en vient. Au retour, après avoir participé au congrès, j’aurai également accès à l’événement en virtuel, ce qui me permettra de rattraper les sessions que j’ai manquées. On me dit qu’il y a plus de 250 ateliers disponibles en rediffusion, accessibles aux membres uniquement toutefois. J’ai donc bien de l’écoute de formation à rattraper dans les prochains mois!

Utilisation de l’intelligence artificielle

Pour améliorer la qualité et l’efficacité de mes contenus, j’utilise l’intelligence artificielle pour plusieurs tâches. Concrètement, l’IA m’aide à trouver des titres accrocheurs, organiser mes idées, dicter mon texte, corriger et reformuler des phrases et générer des images.

Envie d’explorer ensemble les outils qui vous correspondent le mieux ? !

Si vous vous interrogez sur quel choix technologique serait le plus adapté à vos besoins uniques, n’hésitez pas à me contacter. Ensemble, nous pourrons déterminer quels outils s’alignent parfaitement avec votre style de vie et vos exigences.

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Scroll to Top